Les gammes d’inserts cheminées : guide en ligne

Inserts cheminées

L’insert de cheminée est une solution de plus en plus courante de nos jours pour chauffer efficacement les logements. Il assure une diffusion homogène et en grande quantité dans votre habitation et permet de réaliser des économies d’énergie assez conséquente sur le long terme.

Inserts cheminées : pour quel usage ?

L’insert de cheminées est un appareil de chauffage moderne inséré dans un foyer de cheminée existante. Il est alimenté par des bûches ou des granulés de bois, encore appelés pellets. Il permet d’optimiser la diffusion de la chaleur au sein d’une maison, d’ailleurs, le rendement est 5 fois supérieur à celui d’un foyer ouvert. Il faut cependant noter qu’il n’est pas capable de chauffer l’ensemble de la maison pendant toute la période hivernale. Il sert uniquement de solution d’appoint.

Ce matériel peut être conçu en fonte ou en acier et possède une double paroi. Le fonctionnement d’un insert pour cheminée à granulés est similaire avec celui d’un insert à bûches. Mais en optant pour la première solution, vous avez la possibilité de réguler l’utilisation du combustible et d’atteindre un rendement pouvant aller jusqu’à 90 %.

L’insert de cheminée est aussi une bonne alternative à la cheminée à foyer, car il ne dégage pas de fumées toxiques. Lorsque le bois ou les granulés sont insérés dans le foyer de cheminée, l’appareil assure la combustion des bois et récupère la chaleur issue du processus. L’air chauffé monte vers le haut de l’insert de cheminée et ressort par les grilles pour chauffer la pièce. Même la vitre émet de la chaleur par rayonnement thermique. Si vous voulez investir dans un tel équipement, retrouvez sur www.chazelles.com toutes les gammes disponibles.

Insert à bois ou à granulés : lequel choisir ?

Il existe sur le marché deux types d’inserts de cheminée. Les modèles encastrables s’insèrent directement dans une cheminée existante. Ils apporteront une touche de modernité à votre logement. Les foyers fermés en revanche seront construits autour de l’appareil.

L’insert en fonte est lourd et difficile à installer, mais assure une excellente inertie thermique et une diffusion homogène de la chaleur. Un appareil en acier par contre est plus léger, plus facile à poser ou plus abordable, mais la performance est réduite.

Pour une décoration rustique, un bon feu de cheminée est à privilégier. Dans ce cas, le chauffage au bois est le choix par excellence. D’ailleurs, les bois en bûche produisent de belles flammes et côté budget, l’insert à bois est moins cher. En revanche, ils requièrent un entretien spécifique et doivent être alimentés régulièrement puisqu’ils se consument rapidement.

Les pellets sont plus onéreux à l’achat. Ils sont fabriqués à partir de sciure de bois ou de copeaux, c’est pourquoi ils sont considérés comme des combustibles écologiques, car ils sont moins polluants. Les plus grands réservoirs ont une autonomie pouvant vous tenir jusqu’à 3 jours. L’avantage, c’est que le prix est stable, contrairement à celui des bûches qui connait une forte variation selon les saisons.

Quels sont les critères à retenir ?

Afin que l’insert puisse s’intégrer parfaitement dans votre foyer actuel, vous devez choisir une dimension adaptée. Le principe est de choisir un modèle plus petit que le foyer. Prenez des mesures si c’est nécessaire afin d’éviter les déconvenues. Ensuite, renseignez-vous sur l’autonomie après l’approvisionnement. La durée peut en effet varier de 10 à 24 heures. Sélectionnez en fonction de vos fréquences d’utilisation pour limiter le besoin en réapprovisionnement.

La puissance de chauffe (en Watts ou en Kilowatts) va dépendre du nombre de pièces à chauffer. Pour une ou deux chambres, un insert de 6 kW sera largement suffisant. Pour les grandes surfaces, il faudrait investir dans un insert de 18 kW. Soyez également attentif au rendement de l’appareil allant de 40 à 80 %. Plus le nombre est élevé, plus l’insert est économique. Enfin, par souci d’esthétique, optez pour un habillage en harmonie avec votre décoration d’intérieur. La pierre est une matière de luxe, elle est robuste et indémodable, se déclinant en plusieurs teintes. Le bois est plus facile à traiter et personnalisable à l’infini, idéal pour une ambiance cosy et authentique. Le marbre est très cher, mais assure une bonne longévité et ne nécessite aucun entretien. La céramique est plus abordable, vous trouverez sur le commerce des couleurs, formes et tailles très variées. Avec cette matière, vous pouvez oser toutes les fantaisies.

Prix et installation : comparaison entre poêle et cheminée
Travaux, entretien, normes : l’essentiel à savoir avant d’installer une cheminée